10 questions sur le management des délais - réponses

  1. Réponse B) Relation Fin-Début avec un retard

Comme le passage de jalon est planifié après la fin de tests, nous sommes en présence d'une relation de type Fin-Début. Comme nous devons attendre une semaine avant de commencer le passage de jalon, nous sommes en présence d'une relation de type Fin-Début avec retard.

 

  1. Réponse A) Estimation par analogie

L'estimation par analogie reprend les informations de projets antérieurs, similaires au projet en cours. L'estimation paramétrique demande une unité d'œuvre (nombre d'objets, mètres carrés, mètres cubes...) pour pouvoir être utilisée. L'estimation 3 points utilise 3 valeurs différentes pour pondérer la même variable (estimation optimiste, estimation la plus  probable, et estimation pessimiste). La simulation de Monte-Carlo permet d'obtenir une estimation probabiliste.

 

  1. Réponse B) Retard

Ce délai de 36 heures repousse la date de début au plus tôt de l'activité de peinture. Elle va donc commencée en retard par rapport à la date au plus tôt théorique. Une avance indique que l'on démarre une activité avant la fin de l'activité précédente. La logique floue permet de positionner des dépendances optionnelles dans l'échéancier.

 

  1. Réponse A) La durée va augmenter

L'utilisation de l'optimisation des ressources pour respecter l'allocation maximale de certaines ressources 3 jours par semaine indique que vos ressources travaillaient plus que cette limite dans la version précédente de l'échéancier. Si on ne peut pas changer les relations entre activités (ou modifier le séquencement des activités), cette limitation de l'usage de ressources va très probablement repousser la date de fin de projet.

 

  1. Réponse C) Il n'a pas de durée

Un jalon est un point ou événement significatif d'un projet. Il a une durée égale à zéro.

 

  1. Réponse D) Le nombre de jours qu'une activité peut être différée sans retarder le chemin critique

La marge totale représente le temps maximum qu'une activité de l'échéancier peut être retardée ou étendue, par rapport à sa date de début au plus tôt, sans retarder la date de fin du projet ni transgresser une contrainte de l'échéancier. C'est la différence entre la date de début au plus tard et la date de début au plus tôt. La marge libre est le temps maximum qu'une activité de l'échéancier peut être retardée sans retarder la date de début au plus tôt de toute tâche successeur sans enfreindre une contrainte de l'échéancier.

 

  1. Réponse B) Pour le reporting au management

Une liste de jalons est utilisée pour rendre compte au management. Cela permet de présenter un échéancier simplifié. La planification utilisera la liste des activités, qui sont des décompositions des lots de travail. Pour le reporting de l'équipe, l'échéancier semble plus approprié, avec son niveau de détail fin. Pour l'analyse des risques, une liste de jalons n'est pas suffisamment détaillée.

 

  1. Réponse A) Compresser les délais du projet

Compresser les délais consiste à augmenter le nombre de ressources dans l'espoir de finir l'activité plus tôt. Optimiser les ressources consiste à vérifier que les ressources ne sont pas surutilisées par période de travail. L'exécution accélérée par chevauchement consiste à démarrer une activité successeur avant d'avoir terminé l'activité précédente, sans ajouter de ressources. La simulation de Monte-Carlo donne une estimation probabiliste du projet.

 

  1. Réponse B) Elaborer l'échéancier

Analyser le séquencement des activités permet de déterminer les relations entre activités et d'établir le diagramme de réseau du projet. Définir le contenu consiste à analyser les exigences recueillies préalablement pour les inclure dans le projet ou les exclure du projet. Elaborer la charte du projet intervient au démarrage du projet, avant que l'équipe de projet ne soit constituée.

 

  1. Réponse B) Réaliser les demandes de changement approuvées, mais garder la référence de base de l'échéancier

La responsabilité du chef de projet est de ne réaliser que les modifications approuvées par le processus de maitrise intégrée des modifications. Toute approbation d'une modification touchant la référence de base de l'échéancier met à jour celle-ci. Il faut donc ne réaliser que les modifications approuvées et garder la référence de base de l'échéancier.