10 Questions sur le management des coûts - Réponses

  1. Réponse A) Un ordre de grandeur approximatif

Un ordre de grandeur approximatif est bien une estimation avec une marge d'erreur de -25% à +75%. C'est, en principe, le cas du budget présenté dans la charte du projet, au démarrage du projet. Cette estimation sera affinée lors de la planification pour parvenir à une estimation avec une marge d'erreur de -5% à +15%. La base de ces estimations dépend de la nature du projet.

 

  1. Réponse D) Estimation ascendante

L'estimation par analogie est utilisée en début de projet quand on a peu d'information sur le travail à réaliser. L'estimation paramétrique suppose un lien entre une unité de d'œuvre et le coût du projet. L'estimation 3 points prendra en compte les valeurs optimiste, probable et pessimiste du coût, pour en retenir une valeur pondérée dépendant de la distribution des valeurs. L'estimation ascendante est la plus précise, mais aussi la plus longue à mettre en œuvre et la plus coûteuse.

 

  1. Réponse C) 12 000€ (8 000+40 000+24 000)/6

Le consultant donne une estimation 3 points de la durée de l'activité, qui se convertit facilement en coût. La durée optimiste est de 80h, la durée la plus probable est de 100h, et la durée pessimiste est de 240h. Le texte de la question ne dit rien sur le type de distribution. On présume donc une distribution bêta. Si le résultat de nos calculs ne correspond pas à une des valeurs proposées, il faudra refaire le calcul en supposant une distribution triangulaire. Avec une distribution bêta, la valeur pondérée est donnée par la formule

(Dop + 4Dpp + Dpe) / 6

L'application numérique donne l'estimation de la durée : Des = (80 + 4*100 + 240) / 6 = 120 h

En appliquant le taux horaire, on obtient 12000€

 

  1. Réponse D) Un travail sous garantie

La période de garantie commence après la fin du projet. Un travail effectué lors de la période de garantie n'impacte le budget du projet. Une mauvaise estimation de la durée entrainera une demande de modification touchant l'échéancier. La correction de défauts n'est pas, en général, prévue dans le projet. Donc cette activité non-prévue engendre un surcoût du projet. La réalisation d'une menace (risque négatif) impacte un des objectifs du projet (contenu, délais, ou coûts).

 

  1. Réponse B) VA / CR

La performance des coûts est donnée par l'index de performance des coûts, soit :

IPC = VA / CR

Les autres formules ne sont pas des index valides du management par la valeur acquise.

 

 

  1. Réponse B) 24 000€

La valeur acquise représente le coût budgété du travail réalisé. Soit 12 programmes à 2 000€ le programme.

 

  1. Réponse B) 0,67

L'index de performance des coûts est donné par la formule IPC = VA / CR

La valeur acquise est égale à 24 000€. Les coûts réels étant de 36 000€, l'index de performance des coûts est : IPC = 24 000 / 36 000 = 2 / 3  

Soit environ 0,67

 

  1. Réponse C) 84 000€

Comme l'index de performance des coûts restera identique, et comme l'équipe de projet travaillera au même rythme, pour calculer le coût final estimé il faut utiliser la formule :

CFE = CR + [(BAA - VA) / IPD * IPC]

L'index de performance des délais est IPD = VA / VP =  24 000 / 32 000 = 0,75

L'index de performance des coûts est IPC = VA / CR = 24 000 / 36 000 = 0,67

CFE = CR + [(48 000 - 24 000) / (0,67 * 0,75)] = 84 000€

 

  1. Réponse B) 34 553€

La valeur actuelle est donnée par la formule 

Formule Valeur Actuelle

Soit VA = 34 553€

 

  1. Réponse C) Les coûts de risques identifiés

Les provisions couvrent les risques. La provision pour aléas couvrent les risques identifiés, la provision pour imprévus couvrent les risques non-identifiés. Les coûts du travail non-prévu et les coûts de correction de défauts sont des surcoûts.